Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09 janvier 2012

Un ribosome c'est...

 

medium_Le_dessin_qui_aura_été_à_l_origine_de_la_maquette.6.jpg
 

Une machine cellulaire qui constitue des protéines, acide aminé par acide aminé, en utilisant l'information du génome ( ADN ).

A ribosome it is...

A cellular machine which constitutes proteins, acid amino by amino acid, by using the information of genome (ADN).

02 janvier 2012

la musique de riBosome/ BON DE COMMANDE pour le cd

musique éléctronique,sons,processus,édition limitée,pascal depoorter


 Extrait N°1 et N°2 C’est par lui même qu’un processus sonore s’exécute.

Extract N°1 and N°2 It is by him even as a sound process is carried out.


podcast


podcast

"Il prend place par l’occupation d’un espace. Son chemin est  une ligne invisible ou imaginaire qui sépare deux mondes. Celui du silence de celui des rêves. Profondeur, tonalité, volume, grain, couleurs, sont autant d’éléments qui mis bout à bout forment cet ensemble que l’on peut nommer : Processus sonore.

Sur une ligne droite, le son se déplace vers le lointain.

Diffusé, il habille les lieux, couvrant ce qu’il atteint de multiples rebondissements. Comme un liquide qui s’infiltre, l’onde sonore passe les murs et les frontières, va et vient au rythme des vibrations. Sa courbe devient l’évènement. Celui même qui transfigure le processus qu’elle implique. Chronologiquement les sons s’ordonnent  que cette logique fasse sens ou non !  Cette bande son peut être écoutée comme une quantité de points alignés, formant une ligne. La place de chaque point portant la conséquence du point suivant.  Cette structure sonore forme irrémédiablement un processus. Répétés, les sons disent la persistance du passé sur le présent.

Ordre et chaos, répétitions et oublis s’entremêlent. Une place se dessine aux limites de nos cinq sens. Avec ce parcours sonore, je vous invite à suivre une ligne dont la trace fixe les contours d’un monde qui se renouvelle". Pascal Depoorter            

Pour la musique de riBosome

Octobre 2006

Il a été exceptionnellement édité 50 exemplaires des cd de la musique de Pascal Depoorter pour l’inauguration du 18 Novembre 2006, ces exemplaires sont numérotés et signés par l’artiste. Hormis cette édition et les cd présents dans les 4 livres puis la déclinaison éditée à 100 exemplaires, il n’y aura pas d’autre édition de cette musique. Le boîtier est un boîtier transparent, dans lequel la photo du mot ri B osome, formé en Kapla, est imprimé en double sur transparent.             

musique éléctronique,sons,processus,édition limitée,pascal depoorter

 
                                   

01 janvier 2012

LES EDITIONS

medium_carnet_perso.jpg
 

L’Indicepensable est née d’un désir ancien de faire que des métiers s'amusent sérieusement côte à côte: Je suis partie de mes lectures du "Scientific American" en français. Ces lectures régulières me font parfois aperçevoir des formes que certains artistes produisent peu après.

Les noms, les termes, le vocabulaire de la biologie, de l'astrophysique, de la mécanique des fluides est si réjouissant que j'ai senti bien vite que j'aurais envie de glisser là-dessus pour joindre l'extrémité de mes domaines d'élections, qui sont, ceux irréductibles, de la peinture, du dessin, de la gravure, de la photo, de la sculpture, de la céramique et ceux, intimement ancrés de l'architecture, du cinéma, des matériaux bois, acier, plexi, du dessin de presse, de l'humour noir des Topor-Steinberg, de l'Art d'aujourd'hui ( qui tient à celui d'hier ) et, de mon goût des métiers d'Art et des Artisans d'Art.

Qu'allait-il rester si je me focalisais sur un domaine, sur un thème, sur un mot, sur quelques artistes, sur quelques écrivains, sur un musicien ?.

Lorsque je tiens le thème, que s’ajoutent les matériaux, le type d'écriture, l'intuition des images que je souhaiterais voir habiter une structure murale, lorsque je vois que l'année qui vient "s'ouvre" magiquement, que je me sens l'énergie d'aller chercher des financements, des partenaires, ET que je me sens aussi la force quelques peu inordinaire de jongler avec les tempéraments des personnes qui vont intervenir...et ce durant 1 année et demie...ce qui est long, long, long...alors des livres de la collection riBosome peuvent naître.

Les croquis, les essais, les mots à donner aux artistes intervenants, les contraintes techniques apparaissent petit à petit, et je ne brusque rien.

La maquette arrive peu de temps après la détermination des matériaux et des quotes.

medium_carnet_perso_3.jpg

 Ces 4 riBosome, ce sont des commandes d'oeuvres à 14 personnes, 3 techniques inédites, jamais utilisées avant dans une édition, 8 partenaires techniques, 6 financeurs pour 4 livres mesurant 90 cm de haut par 70 cm de large et 30 kilos par livre. Chaque riBosome est unique, la main de l’homme est partout malgré les techniques de pointe, chaque ouvrage a un caractère différent, bien marqué, comme dans une famille.

Ce ne sont pas des livres objets, ce sont des livres sujets !

Ce sont 4 œuvres rares et qui n’ont pas de précédent dans l’édition française. Merci à ceux qui voudront observer cette folie si jubilatoire - et si fondatrice.

                                medium_carnet_perso_2.jpg

medium_kaplas_2.jpg

Le texte scientifique en Français.

 medium_Le_dessin_qui_aura_été_à_l_origine_de_la_maquette.5.jpg                                                              ribosome ( dessin d'avant-projet )

 

Spécificité et plasticité des réseaux de signalisation cellulaire

Les axes de signalisation décrits précédemment font partie de systèmes dynamiques dont les composants dialoguent par des interactions moléculaires et des réactions de phosphorylation.

Vers une circuiterie semi-solide - Les interactions protéine-protéine mises en jeu font appel soit à des modules reconnaissant spécifiquement des résidus tyrosine phosphorylés dans un contexte particulier, soit à des séquences riches en protéines ou à des lipides. Ces assemblages moléculaires, tel un « lego », permettent d’établir une circuiterie où la notion de proximité entre les protéines semblent représenter un principe aussi important que la diffusion passive de messagers secondaires.

Spécificité cellulaire- Un des problèmes pour ce type de signalisation est de comprendre comment des centaines de récepteurs membranaires différents peuvent engendrer des réponses cellulaires spécifiques, alors qu’il existe un nombre relativement restreint de voies de signalisation de la membrane au noyau. Une solution à ce problème réside dans le fait que les différents réseaux de signalisation spécifique sont utilisés de façon combinatoire, chaque récepteur utilisant une combinaison spécifique « d’intégrateurs ». Une autre possibilité implique que la réponse cellulaire à un récepteur donné soit dictée par la disponibilité, au niveau de la membrane dans le proche environnement du récepteur, des composants des différentes voies de signalisation. Dans cette hypothèse, il est nécessaire d’envisager l’existence entre la membrane et le noyau de microdomaines dans lesquels le trafic des protéines est restreint. Comme il a déjà été mentionné, les composants trouvés aux mêmes « étages » des différentes voies de signalisation présentent à la fois des homologies structurelles mais aussi fonctionnelles très importantes. Malgré cela, on observe que chaque voie est spécifique d’un stimulus donné ( ainsi l’activation de la voie spécifique du stress cellulaire ne fera jamais proliférer la cellule).

 Combinaisons multiples pour réponses spécifiques  - Au-delà de cette signalisation linéaire de la membrane au noyau, il est clair que la plupart des circuits sont dotés d’une extraordinaire plasticité. Cette propriété leur permet de coopérer de façon spatio-temporelle ( voie MAP kinase, voie JAK), et ainsi d’activer de multiples facteurs de transcription dont la présence simultanée est nécessaire à l’activité de nombreux promoteurs.

 Intensité des signaux : notion de seuil - Des observations troublantes ont montré qu’en fonction du type cellulaire, les mêmes facteurs de croissance pouvaient induire soit une prolifération, soit une différenciation. Ainsi, le FGF ( fibroblast growth factor ) qui est un mitogène puissant pour de nombreux types cellulaires induit une différenciation d’une lignée cellulaire ( cellules PC12 ). Un autre facteur de croissance EGF ( epidermal growth factor ) stimule la prolifération  de ces mêmes cellules. Globalement, les deux facteurs de  croissance empruntent les mêmes voies de signalisation. Cependant, une analyse détaillée a permis de montrer que la différence observée en réponse au FGF est corrélée à une activation persistante de ras-GTP et des MAP kinases qui se délocalisent dans le noyau pendant plusieurs heures. Au contraire, la prolifération des cellules PC12 en réponse à l’EGF est corrélée à une activation de Ras-GTP et de la MAP kinase qui demeure localisée dans le cytoplasme. Ainsi, la modulation de l’intensité et / ou de la durée d’activation provoquée par  les deux facteurs de croissance semble représenter une composante importante de la réponse cellulaire finale. Ce concept rejoint les effets de seuil bien connus en biologie du développement où des variations graduelles de la concentration d’un ligand ou bien de celle d’un facteur nucléaire provoquent des différences fondamentales de l’expression génique.

Vers une multitude de réseaux de signalisation - Les techniques de biologie moléculaire ont récemment révélé l’existence de nouvelles protéines homologues des protéines kinases de la cascade des MAP kinases. Ces résultats ont permis l’élucidation de plusieurs voies parallèles des transductions de signaux qui, en activant de façon séquentielle des protéines kinases, fonctionnent de manière analogue à la voie classique mitogénique. Ce type de modules de signalisation a été mis en place très tôt dans les processus d’évolution puisqu’ils existent dans la levure. Il est à noter que la voie des MAP kinases est activée par la plupart des facteurs de croissance et joue un rôle dans la prolifération cellulaire et l’activation des autres voies. Elle est observée en réponse à des facteurs qui « agressent » la cellule, tels les rayons ultraviolets, les chocs thermiques, les changements d’osmolarité ou l’exposition à des inhibiteurs de synthèse protéique.

 CopyrightFrance.com

Photo de Delphine Joseph, kaplas de...Kapla, petites mains et idée d'A.Vanier-d.

 

kaplas,photo,delphine joseph

 

kaplas,photo,delphine joseph

 

kaplas,photo,delphine joseph

Ces photographies ont été prises sur le chemin de l'observatoire privé de Mr Groubert, je le remercie d'avoir accepté notre périlleuse installation le temps de quelques heures. Les lettres, écrites en planchettes de bois Kapla ont été offertent par la société Kapla. 

14:25 Publié dans Art Editions | Lien permanent | Tags : kaplas, photo, delphine joseph